Plan pour les aidants 2020-2022 :

A l’issue de l’AG 2017, après présentation par le Secteur PF du Dossier « Aide aux aidants, il avait été validé un ensemble de propositions « Pour les familles du GPF SNCF » et « Pour toutes les familles ».

C’est au regard ce dernier (« Pour toutes les familles » : http://www.la-famille-du-cheminot.org/aide-aux-aidants-2/) qu’est analysé le « Plan pour les aidants 2020-2022 » que le Premier ministre a lancé fin octobre 2019.

Les 6 principales mesures décidées par le gouvernement en faveur des proches aidants :

Priorité 1 : rompre l’isolement des proches aidants et les soutenir au quotidien.

  • Mise en place d’un numéro téléphonique national de soutien des proches aidants dès 2020 ;
  • création d’un réseau de lieux d’accueil labellisés « Je réponds aux aidants » dès 2020 ;
  • création d’une plate-forme numérique « Je réponds aux aidants » d’ici à 2022 ;
  • diversification et déploiement des offres d’accompagnement par des professionnels et des pairs dans tous les territoires.

Priorité 2 : ouvrir de nouveaux droits sociaux aux proches aidants et faciliter leurs démarches administratives.

  • Le congé de proche aidant indemnisé pour les salariés, les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les chômeurs indemnisés, mis en place dès octobre 2020 ;
  • dès janvier 2020, un congé de proche aidant pourra être pris dès l’arrivée en entreprise, sans attendre 1 an comme auparavant ;
  • dès novembre 2019, des périodes de congé proche aidant ne compteront plus dans le calcul des droits au chômage pour éviter une baisse des allocations ;
  • dès octobre 2020, le congé de proche aidant indemnisé au titre des droits à la retraite sera pris en compte automatiquement, sans formalités à accomplir.

Priorité 3 : permettre aux aidants de concilier vie personnelle et vie professionnelle.

  • L’assouplissement du congé de présence parentale et de l’allocation journalière de présence parentale pourront être pris de façon fractionnée, par demi-journées, dès janvier 2020 ;
  • le retour à l’emploi des aidants qui ont dû arrêter de travailler pendant longtemps pour accompagner un proche sera facilité ;
  • le soutien aux proches aidants sera inscrit en 2020 parmi les thèmes de la négociation obligatoire dans les entreprises et parmi les critères de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Priorité 4 : accroître et diversifier les solutions de répit.

  • Lancement d’un plan national de renforcement et de diversification des solutions de répit, adossé à un financement supplémentaire de 100 M € sur la période 2020-2022.

Priorité 5 : agir pour la santé des proches aidants, 31 % des aidants délaissant leur propre santé.

  • Mieux comprendre les risques qui pèsent sur la santé des proches aidants, à travers une enquête de Santé publique France en 2020 ;
  • instauration d’un « réflexe proches aidants » chez les professionnels de santé ou d’accompagnement à compter de 2020 ;
  • identification du rôle de proche aidant dans le dossier médical partagé (DMP) en 2020.

Priorité 6 : épauler les jeunes aidants.

  • Sensibilisation des personnels de l’Éducation nationale ;
  • aménagement des rythmes d’études pour les étudiants aidants dès fin 2019.

Remarques FC Priorité 1 :

-Un N° national ne sera guère utile, si ce n’est donner des informations d’ordre général; à minima il faudrait qu’il renvoie sur une plate-forme départementale.

-Réseau de lieux d’accueil labellisés :

La FC proposait de développer des lieux d’échanges sur le modèle des relais des assistantes maternelles, c’est donc une mesure que nous approuvons. 

Il faudrait par contre que ce label soit réalisé en partenariat avec les associations impliquées dans l’aide aux aidants.

Plate-forme numérique : encore une fois le gouvernement fait le choix de la dématérialisation dans se préoccuper de l’inclusion numérique …. et qui sera derrière ?

– diversification et déploiement des offres d’accompagnement :

La FC préconisait de déployer des Maisons Départementales de la Perte d’Autonomie (MDPA) et tout ce qui peut faciliter localement la vie de l’aidant familial (guichet unique).

Il faut veiller à la nature et aux statuts des offres d’accompagnement et au label, que ce ne soient pas un moyen d’écarter les associations au profit de société attirées par un « marché ».

Remarques FC Priorité 2 :

Des mesures qui vont dans le bon sens (La FC préconisait de « Maintenir le bénéfice de la retraite sur la base d’un temps plein »). La réforme des retraites est encore floue sur ce sujet, les propositions ne sont plus certaines d’être appliquées.

Remarques FC Priorité 3 :

-Le congé des aidants : c’est en réalité 3 mois, au total dans une carrière (!!!), avec possibilité de fractionnement par demi-journées, indemnisés, à hauteur de 52 euros pour une personne seule et de 43 euros pour une proche aidante vivant en couple. Pour la FC , le compte n’y est pas (rappel de notre proposition : « Elargir de 1 à 3 ans sur l’ensemble de la carrière la possibilité de prise « congé proche aidant »).

le soutien aux proches aidants sera inscrit en 2020 parmi les thèmes de la négociation obligatoire dans les entreprises : c’est une avancée mais la FC demandait à « Faire un point annuel d’avancement par branche professionnelle (pour une meilleure lisibilité) sur la mise en place de ce dispositif ».

Remarques FC Priorité 4 :

-mêmes constats que pour la priorité 1, d’autant que les « déserts médicaux » s’étendent ….

Remarques FC Priorités 5& 6:

il faudrait être plus pragmatique et déjà améliorer l’offre de plateformes d’accompagnement et de répit, de centres d’accueil de jour et de places d’hébergement temporaire. L’aménagement des rythmes d’études doit être formalisé (chaque cas est certes particulier mais il ne faut pas de distorsion entre rectorats, facultés ou établissements).