Le Safer Internet Day  2020 est lancé !

Le Safer Internet Day est un événement mondial organisé, tous les ans depuis 2009, par le réseau européen Insafe au mois de février pour promouvoir un Internet meilleur auprès des jeunes, leurs parents et la communauté éducative et encourager les comportements responsables en ligne.

Cette année, le coup d’envoi du Safer Internet Day a été donné le 11 février au Ministère des Solidarités et de la Santé avec la coopération du Ministère de l’Education nationale.et se poursuivra tout au long du mois.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de l’UNAF, partenaire de l’opération :


Safer Internet Day : « Aider les parents à gérer la place des écrans » Principaux enseignements de l’étude Unaf/Open sur la parentalité numérique • L’équipement précoce des enfants se poursuit : l’âge moyen d’équipement en smartphone est de 9,9 ans.
• Les parents sont de grands consommateurs d’écrans et ils les utilisent très largement en présence des enfants. Seuls 2 % des parents n’en utilisent jamais en leur présence.
• Les parents ont une vision très ambivalente des effets de l’usage du numérique par leurs enfants. Si les opportunités sont évoquées (ouverture à la connaissance, divertissement, adéquation avec la société), certains risques génèrent de vraies inquiétudes (dépendance aux écrans, rencontre avec des inconnus).
• Dans plus de 9 foyers sur 10, les parents ont mis en place au moins 1 règle, en moyenne lorsque l’enfant a entre 3 et 6 ans. Les stratégies éducatives reposent notamment sur : l’interdiction de certains usages ou moments d’utilisation, la limitation du temps passé devant les écrans. Ils s’appuient aussi sur une approche plus positive : proposer des activités alternatives aux écrans, favoriser des pratiques numériques qu’ils estiment plus créatives ou pédagogiques.
• L’éducation au numérique est un sujet familial : dans la quasi-totalité des foyers, au moins l’un des parents s’est saisi de cette question. C’est aussi une discussion au sein des foyers, voire de désaccords ou de tensions entre les parents.
44 % des parents s’estiment pas ou insuffisamment accompagnés. Pour reprendre la main, les parents sont en demande de solutions concrètes telles que des conseils pratiques ou des outils non-numériques pour aborder la question des écrans en famille… « Cette étude confirme la volonté forte des parents d’accompagner les enfants mais aussi d’être plus soutenus car c’est un défi au quotidien »note Marie-Andrée Blanc, présidente de l’Unaf. Retrouvez les résultats de l’enquête sur www.unaf.fr Cette étude a été présentée le 10 février dernier, à l’occasion d’un point presse par Olivier Gérard, coordonnateur du pôle Médias et usages numériques de l’Unaf et Thomas Rohmer, de l’Observatoire de la Parentalité et de l’Education Numérique à l’espace Family. Des outils pour accompagner concrètement les parents L’Unaf propose d’ores et déjà aux parents de multiples ressources, sur les écrans avec mon-enfant-et-les-ecrans.fr, et sur les jeux vidéo avec www.pédagojeux.fr. Elle anime également via le réseau des Udaf et des associations familiales de multiples évènements à destination des parents autour des enjeux numériques. Afin d’enrichir l’offre à destination des parents, l’Unaf est désormais partenaire de l’Application « FamiNum ». Proposée par Tralalère, cette appli lancée demain à l’occasion du SID 2020 propose aux parents de choisir et d’éditer des bonnes pratiques d’usage des écrans au sein de la famille.