Loi de 2005 sur « L’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapés » Quid en 2020 ?

Premier constat :

Si la situation des résidents en EHPAD a légitimement été évoquée, la consultation de l’Agefiph (19/05/2020) n’a pas été énormément relayée.

Et pourtant ! Les travailleurs handicapés se sont déclarés, durant le confinement, en état d’anxiété à 67% et en états dépressifs à 56% contre, respectivement dans le reste de la population à 41% et 11%.

Deuxième constat :

Si le Président Macron avait déclaré «…il en va de notre responsabilité collective si le taux de chômage chez les personnes en situation de handicap reste deux fois supérieure à la moyenne nationale…… », le taux d’emploi en entreprise reste à 3,% au lieu des 6 imposés par la loi !

Troisième constat :

Garantir des ressources pour les personnes en incapacités de travailler grâce à l’AAH et le complément de ressources.

Si à la fin 2019 l’AAH passait de 810€à 900€ (progressivement … pour la fin du quinquennat …) en revanche le complément de ressources (179€) se voyait être supprimé !

Quatrième constat :

« La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de son handicap ». La Prestation de compensation du handicap (PCH) mais à la charge des départements et loin de couvrir tous les besoins.

Normalement, dès 2021, elle couvrira le temps de repas (vaisselle comprise !)….à suivre ….

Cinquième constat :

L’accessibilité universelle. Déjà, en 2005, une (autre) loi imposait la mise aux normes de tous les établissements qui recevaient du public (ERP) pour …. 2015.

Dès 2014 la date butoir a été repoussée de 3 à 9 ans « aux mieux ». Et, en 2018, nouveau « coup de canif » : Au lieu de 100% de logements neufs accessibles, le taux est descendu à 20% !

« L’accessibilité universelle » porte bien mal son nom…mais rabot compensé par mille ambassadeurs du service civique charger de porter « la bonne parole » …et, évidemment, la « Start-up nation » devrait proposer une application en 2022 pour informer en temps réel sur l’accessibilité des ERP !

On est rassuré !

Rappel : Le handicap touche 12 millions de français (soit 1 sur 5)

1 200 000 bénéficiaires de l’AAH en 2019