L’AD 69 DECOUVRE LES PONTS DE LYON LE LONG DE LA SAONE

En ce dimanche 13 octobre, à 9h30, 16 adhérents de la Famille du Cheminot se retrouvent pour une ballade sur la rive gauche de la Saône à la découverte des 17 ponts qui permettent de traverser cette rivière.

C’est une promenade très agréable sur la rive aménagée permettant la circulation de tous les moyens modernes de circulation non motorisés.

Nous cheminons en admirant, non seulement la rivière, mais aussi les œuvres que des artistes internationaux ont déposées tout au long du parcours. C’est ainsi que nous découvrirons 200 « masques frontières » africains, des « girouettes crues » (3 blocs de pierre placés, sur un axe mobile en inox, qui pivotent au gré des mouvements de la rivière), des « marelles frontières », un « déploiement végétal » (tiges métalliques qui se développent, formant des sculptures sur lesquelles on peut s’asseoir), des planches à fleurs d’eau et une double rampe en bois.

Simultanément, nous découvrons les ponts et leur histoire, du plus ancien (le pont de l’Ile Barbe: 1827) aux plus récents (ponts Schuman et Raymond Barre: 2004).

La plupart de ces 17 ponts ont une longue histoire, destructions dues aux crues, à la Révolution ou aux bombardements de 1944, puis de reconstruction avec souvent de nouveaux matériaux.

Mais il est 12 heures et la faim et la fatigue se font sentir. Deux adhérents nous rejoignent avant que nous nous installions dans un restaurant typique de Lyon (Le Gone) où un repas très copieux nous permet de reprendre des forces pour la seconde partie de la visite.

Ce sont encore cinq ponts aussi historiquement intéressants qui nous attendent.

Mais il faut ajouter que nous avons profité d’un temps très agréable tout au long de la journée.

Et c’est vers 16 heures que nous nous séparons, en nous donnant rendez vous pour le repas –spectacle du 23 novembre.

Agnès Millet